MON RAPPORT A LA DIVERSITE – MELANIE DEROUIN

Bonjour,

je suis Mélanie Derouin

Secrétaire Générale de
l'association Cap Métissage

La diversité s’est invité tôt chez moi.

Je me suis construite avec elle. Bien que les mots n’étaient pas posés, pas intellectualisés, mes parents grâce à leurs sensibilités et leur accueil, m’ont permis d’accéder au vivre ensemble en toute simplicité. J’ai compris tout cet héritage en grandissant et je souhaiterai leur dire merci. Et je vais ici vous partager un bout de mon histoire pour vous montrer où s’ancre mes convictions profondes sur le métissage et la transculturalité.

Dans les années 60, ma grand-mère tombe éperdument amoureuse d’un homme. Il vient d’arriver d’Algérie, elle part avec lui. Ils auront deux enfants ensemble. Mon père né d’une précédente union les rejoint. Son accent, sa gentillesse avec moi, ce qu’il a transmis à mon père (son métier), le respect que mon père avait pour lui, l’affection qu’il avait pour mon père, ont fait de lui un personnage central de mon enfance. J’ai longtemps cru qu’il était mon grand-père.

Mes oncles sont donc métissés, je ne sais pas ce qu’ils ont conservé de ce métissage. Mais en regardant les photos de l’époque, je perçois quelqu’un des signes qui montrent que la double culture n’était pas gommée, mais intégrée à soi.  Il y avait du transculturel.

Pendant mon adolescence je vais l’expérience de cette diversité à l’extérieur de mon cercle familial. Je suis plongée dans une sorte d’incompréhension quand une de mes camarades est victime de d’insultes racistes dans la cour de récréation. Je ne comprends pas les propos, ma candeur m’est renvoyée ici en pleine face. Je comprends alors la dureté du monde.

Un peu plus tard, la rencontre avec celle qui deviendra ma sœur d’une autre mère me fait toucher du bout des doigts ce que la culture de l’autre peut provoquer en soi. Rejet ou intégration ? Cela passera par ses aspirations musicales et les habitudes alimentaires qui se sont ajoutées aux miennes.

Jusqu’à la rencontre avec celui qui deviendra le père de mes filles. Il me permet d’élargir et approfondir ma connaissance et mon questionnement. Le métissage fait se poser des questions. Mais n’ayons pas peur de nous interroger. Le métissage n’est pas qu’une simple addition de culture, de même il n’y a pas selon moi de choix à faire. C’est que je veux transmettre à mes filles, elles sont plurielles et singulières à la fois, elles sont et seront chez elle partout dans le monde.

A travers ces quelques vignettes, j’ai voulu vous montrer ce en quoi je crois profondément et sans naïveté aujourd’hui. 

La différence nous renvoi à nous même, nous déstabilise parfois, nous questionne mais ne nous arrêtons pas là. Elle a tant à nous offrir si on accepte d’accueillir nos ressentis et d’en faire quelque chose. 

Je crois profondément à la valeur ajoutée qu’offre le métissage, sans facilité, juste avec humanité.

Partager sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Nous avons besoin de vous !

Rejoignez nous et participez à la grande aventure de Cap Métissage, l’association française du métissage. 

Nous soutenir

Vous souhaitez apporter votre soutien à l’association Cap Métissage, plusieurs solutions sont possibles : 

  • Relayer l’association Cap métissage

Que cela soit sur les réseaux sociaux, ou In Real Life, n’hésitez pas et partagez les actions de l’association Cap Métissage sur la transculturalité.

  • Adhérez à Cap Métissage

Rejoignez l’aventure et venez nous aider à rendre réel les actions autour de la mixité socio-culturelle. Nous avons besoin de vous. 

  • Faites nous un don

 Et oui, nous sommes une association et pour le développement de nos projets, nous avons besoin de financement. 

Retour en haut