Mois : avril 2021

Premier brainstorming : décidément je n’avais rien compris !

En avant, 1ere séance de brainstorming avec ma grande !

Je précise ma grande a 5 ans.

La plus petite aurait voulu nous aider mais elle avait d’autres obligations…

Alors, j’organise une « réunion binomiale » avec ma grande, pour reprendre un terme qui m’avait fait sourire du livre « les patrons papas »…

Objectif de la réunion :

  • valider le concept,
  • trouver le synopsis,
  • recueillir l’avis de la cible prescriptrice,
  • et faire briller des étoiles dans les yeux de ma fille…

Ma méthode de brainstorming est prête : carte mentale, toutes les idées sont bonnes, ambiance chaleureuse, kit d’animation, créneau horaire verrouillé sans dérangement possible…

Oup's j'ai oublié les feuilles

Nous nous sommes installées sur la table du salon, toutes deux gonflées à bloc pour écrire ce livre.

Et là ma fille m’a fait remarquer un point important pour elle.  En effet, je ne lui avais pas préparé de feuille pour écrire.

Elle ne sait pas écrire. Et alors ?

Il est important qu’elle ait sa feuille pour contribuer pleinement au projet…

Nous commençons plutôt bien la séance !  Je ne fournis même pas les bons matériels aux participants de la séance de brainstorming.

Pas contrariante, je lui ai mis à disposition sa feuille de papier. Ainsi, elle pourra, elle aussi, retranscrire ses idées.

Puis-je te poser quelques questions sur le métissage ?

Après lui avoir donné sa feuille, je lui ai donc posé des questions sur ce qu’était pour elle le métissage.

A ma grande surprise, elle m’a répondu : « Maman, tu es hors sujet…».

Pour elle, nous étions là pour écrire un livre sur une héroïne, et elle allait me raconter son histoire. Ensuite, je n’aurais plus qu’à la retranscrire.

Je ne l’ai pas interrompu, car comme je le mettais plus haut : toutes les idées sont bonnes.

Ne la contrarions pas.

Après tout, je n’ai pas mis dans nos objectifs d’obtenir le prix Goncourt.

Validons quelques points

Avant d’écrire l’histoire qu’elle allait me proposer, je lui ai quand même fait valider quelques points.

Fille ou garçon ? Age ? Prénom ?

Insistante, elle me fait achever ma séance de questions qui ne fait que retarder l’écriture de la vraie histoire de l’héroïne métisse.

J’ai quand même pu lui glisser une dernière petite question. 

Cette réponse obtenue nous voilà prêtes pour écrire l’histoire.

Je prends un crayon et écris son histoire.

« Il était une fois une princesse (une princesse métisse, si tu veux maman). Elle est partie en forêt. Elle a aperçu une magnifique licorne. Grâce aux pouvoirs magiques de la princesse, la licorne s’est approchée d’elle. Attention, il y avait un loup avec une crinière étincelante. »

Fin de l’histoire

J’ai sans doute omis de retranscrire quelques rebondissements, mais voici l’essentiel.

C’est bien loin de ce que j’imaginais. Cela va être une vraie épopée mais gardons le cap !

Merci ma chérie pour ta contribution !

Genèse du projet Cap Métissage

Eureka j’ai une idée

Et si nous travaillions sur le métissage et si je travaillais sur métissage !

Pas quelquechose de communautaire, de négatif : « n’est ni blanc, ni ni noir, n’appartient à aucun clan…  » et bla bla bla

De toute façon, il y a tellement de possibilités de métissages qu’il est impossible de rassembler les métisses dans un seul et unique clan.

Je veux un travail positif, jovial, amusant, marrant pour montrer le métissage comme une bonne chose

Et pour ce faire, je vais le faire en famille, avec mes filles, avec mes sœurs, avec mes neveux mes nièces, mes parents, mon conjoint et puis mes amis aussi… Ca va être top !

Mais ceci étant dit, le sujet étant posé : le métissage.

Maintenant quoi faire ?

J’ai passé un peu de temps avec mon ami Google, et j’ai navigué vers tout ce que j’ai pu trouver sur le sujet.

J’ai d’ailleurs vu une excellente initiative d’une artiste brésilienne, d’ailleurs même plus qu’une initiative, un véritable projet artistique. Il s’agit du projet Humanae de Angelica Dass,  « La beauté de la peau humaine dans toutes ses couleurs » à travers une série de photos sur les nuances de couleurs de peau.

Humanae

Le pantone humain de Angelica Dass

Il y avait aussi des livres touchants de parents expliquant à leur enfant métisse, le métissage, la mixité.

Au final, aprés de nombreuses heures (ou nombreux jours) sur Internet, il n’y avait pas tant de choses que ça.

Un boulevard s'ouvre à moi !

Vais- je écrire un livre « le métissage expliqué à ma fille » ?

Vais-je créer une application ? 

Vais- je créer des formations ? 

Vais-je faire un court métrage ? un cartoon ?…

 

Voir grand

Je veux voir grand mais avancer à petit pas. (gestion de projet oblige)

Alors commençons par un livre pour mes filles, un livre pour enfant, un livre pour mes petites métisses et fait avec mes petites métisses. Créons leur une héroïne !

Retour en haut

Vous aimez le blog, alors suivez nous !

RSS
EMAIL